BaiedeGoji.Shop

Baie de Goji ?

QU’EST CE QUE LA BAIE DE GOJI ?

Le Goji est le nom populaire d’un petit fruit rouge de la famille des Lyciums. La baie de Goji ou Lycium Barbarum appartient à la famille des solanacées (tomate, pomme de terre, paprika, aubergine, etc …). Parmi les nombreuses variétés de Lyciet qui existent dans le monde, il y en a au moins deux ou trois qui sont comestibles dont ce fameux Lycium Barbarum. Le Lyciet pousse dans des endroits clairs et chauds et n’est pas exigeant en matière de sol lorsqu’il est cultivé ; les sols pauvres et poreux lui conviennent ainsi que les sols argileux. A l’état sauvage, le lyciet pousse sur des sols pierreux et arides et peut supporter des températures très basses. Les baies de Goji sont de couleurs rouges orangées, allongées, qui poussent à l’état sauvage. On les trouve essentiellement dans les sols non pollués, sur hauts plateaux du Tibet (région du Qinghaï), dans le Ningxia et en Mongolie Intérieure. Ces baies sont appréciées pour leur goût un peu acide et légèrement sucré. On considère le Goji comme le fruit le plus nutritif de la planète.

Le mot Goji viendrait du du chinois « Gou-qi-zi » et dans certaines régions on l’appellerait même la « vigne du mariage ». C’est un ethnobotaniste américain, devenu par la suite médecin tibétain, Bradley Dobos, qui en 1973, a donné le nom de Goji à la baie sauvage provenant du Lycium Tibeticum. Le mot Goji ou baie de Goji est en fait le nom commercial de cette baie, qui pousse naturellement, mais c’est aussi le nom donné aux baies du Lycium barbarum ou Wolfberry (en anglais), qui poussent abondamment en Chine dans les provinces du Ningxia, Gansu, Qinghai (nord Tibet) et Mongolie Intérieure.

PRODUCTION

Les baies de Goji ne mûrissent pas toutes en même temps. En effet, quand certaines seront déjà d’un rouge éclatant, d’autres seront encore à moitié vertes. Ces dernières contiennent de forts substances indésirables qui leur servent de protection contre les bestioles. Il faut donc attendre que les baies de Goji soit bien mûres avant de les cueillir.

Pour la récolte, il y a deux procéssus : la cueillette ou bien on secoue l’arbre à Goji. En Chine, dans nombres de cas, le Goji est séché et ce séchage se fait très souvent à proximité des plantations même. On les dispose à l’air libre et on les laisse sécher à la lumière et au soleil. Une fois séchées, il faut conserver les baies de Goji dans des contenants hermétiques à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Une fois que le Goji est sec, il est alors calibré en nombre de grains pour 50 g de baies. La grosseur varie entre 180 grains pour 50 g pour les plus grosses, c’est à dire que le Goji est de très bonne qualité et environ 280 grains pour 50 g pour les autres Goji.

Le pays d’origine du Lycium Barbarum, communément appelé « Baies de Goji », n’est pas véritablement connu. Certaines sources permettent quand même de dire que les baies de Goji proviennent d’une région comprise entre l’Asie Mineure et l’Asie du Sud-Ouest.

La région de Chine comptant le plus de plantations de baies de goji est le Ningxia. La région du Ningxia met particulièrement à l’honneur la récolte du Goji en donnant différentes manifestations : musique, danses, fêtes, etc …

La légende de Li Ching Yuen est la plus populaire. On raconte qu’il habitait une région de l’Himalaya où les baies de Goji abondaient. Chaque matin, il sortait donc et prenait un grand bol de baies de Goji, ce qui lui a valu une excellente santé, et que sa mort serait estimé à 120 ans. On a alors attribué sa forme physique et la longévité aux baies de Goji.

ORIGINE

Le Goji ou baie de Goji ou de Wolfberry (en anglais), est issu de la famille des Lycium, genre de plante qui comporte plus de 80 variétés dans le monde. Ces arbustes épineux, poussent dans les régions arides ou subarides, tempérées et dans les régions côtières sur des sols salés : Eurasie, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Australie, Afrique méridionale. Parmi les nombreuses variétés de Lycium, Afrum, Depressum, Horridum…, les plus connues sont le Lycium Barbarum (lyciet commun ou lyciet sauvage ou barbare) et le Lycium Chinense (lyciet de Chine) ou Lycium Tibeticum.

Les fruits de certaines espèces sont comestibles et utilisées dans la médecine chinoise. Mais le Lycium Barbarum est la seule variété qui contient tous les éléments nutritionnels notamment les 4 fameux polysaccharides, uniques au monde, qui font que ce fruit est très réputé et le plus commercialisé, notamment dans les pays occidentaux. Le Lycium Chinense également appelé Lycium Tibeticum, est principalement cultivé en Chine. Il s’est répandu hors de Chine et est surtout utilisé comme alicament.

HISTORIQUE

Les moines Tibétains auraient découvert le Goji il y a environ 4 500 ans, dans les montagnes du Tibet. Les tibétains, adeptes de médecine traditionnelle et qui consomment depuis plusieurs milliers d’années le Goji vivraient plus longtemps, seraient en meilleure santé que les occidentaux, seraient plus joyeux…

Le peuple Hunza qui vit au nord de l’Inde, dans le Cachemire, est connu dans le monde entier pour son record de longévité grâce à sa consommation de baies de Goji depuis des siècles. C’est la consommation de cette baie qui assurerait à ces peuplades énergie, résistance.

La médecine chinoise qui est une référence pour une multitude de chercheurs, a depuis longtemps vanté les bienfaits de ce fruit qu’ils consomment au moins depuis 2000 ans. Depuis environ 600 ans, la province du Ningxia au nord ouest de la Chine et les hauts plateaux du Tibet produisent les meilleures baies de Goji. La richesse des terres, la durée d’ensoleillement et les eaux naturelles, offriraient à cette plante les meilleures conditions de culture.

En 2000, un pharmacien américain Earl Mindell devint le pionnier de la recherche et de la diffusion des bienfaits du Goji. Il écrivit notamment dans son livre « The Vitamin Bible » : « Ce petit fruit s’est révélé être probablement l’aliment le plus puissant et le plus complet sur la planète ». Depuis, la popularité de cette baie de Goji, considérée comme un aliment de santé, n’a cessé de grandir. La production de cette baie de « la route de la soie » est depuis quelques années, portée par la vive demande des pays occidentaux.

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

BaieDeGoji

GRATUIT
VOIR